Recent News

Nouveau monde. Les voitures autonomes seraient génératrices d’accidents

Les véhicules "quasi autonomes", auraient tendance à favoriser les accidents en déresponsabilisant les conducteurs. C'est ce qui apparaît dans une étude britannique.    
Une voiture autonome Tesla Model S a percuté un arbre pour une cause indéterminée à Baarn (Pays-Bas), le 7 septembre 2016.
Une voiture autonome Tesla Model S a percuté un arbre pour une cause indéterminée à Baarn (Pays-Bas), le 7 septembre 2016. (ROBIN VAN LONKHUIJSEN / ANP)

Selon une étude britannique, les véhicules "quasi autonomes", équipés de systèmes perfectionnés d’aide à la conduire, auraient tendance à favoriser les accidents en déresponsabilisant les conducteurs. Les conducteurs auraient tendance à faire trop confiance aux véhicules autonomes, selon ce rapport de l'Association des assureurs britanniques (ABI) et de l’institut spécialisé Thatcham Research, les automobilistes se bercent d'un faux sentiment de sécurité. Les marques Tesla et Nissan sont notamment pointées du doigt pour avoir suscité des "attentes irréalistes".

Le problème, c’est que les voitures autonomes, capables de prendre en charge la conduite à 100% en toutes circonstances, n’existent pas encore. Même ceux qui coûtent plusieurs dizaines de milliers d’euros n’en sont qu’au niveau deux ou trois sur une échelle qui compte cinq niveaux d’autonomie. Il y a eu récemment plusieurs accidents de véhicules semi-autonomes. À chaque fois, c’était à cause d’un conducteur inattentif. Récemment, en Grande-Bretagne, un homme a été condamné à 18 mois de suspension de permis de conduire après avoir été surpris sur l’autoroute, à bord d’une Tesla, assis sur le siège passager pendant que la voiture conduisait toute seule.

Face à ce problème, les constructeurs tentent pourtant de mettre des limites. Par exemple : Tesla fait signer un document sur l’écran du tableau de bord disant que le système AutoPilot est toujours en phase "bêta". Les assureurs, de leur côté, tirent la sonnette d’alarme et rappellent que le conducteur doit toujours rester maître de son véhicule. Thatcham Research veut établir un système de notation pour évaluer précisément ce peut faire ou ne pas faire chaque modèle de véhicule.

En fait, le vrai souci avec la voiture autonome risque d’être la période intermédiaire qui s’annonce où les voitures deviennent intelligentes mais ne le sont pas encore assez pour prendre complètement les choses en main.       

Original Link...


Tags: None
0 comments
Report        

Read On: