Recent News

Rugby - Bleus - Louis Picamoles, après la défaite contre les Fidji : « On doit manquer d'intelligence »

Louis Picamoles portait un regard franc et lucide sur la...

«Quel est le premier sentiment qui vous vient à la sortie de ce match ?
La honte, la colère et d'autres mots que je vais plutôt garder pour moi. Celle-là, je ne l'ai pas vu arriver. On s'était dit toute la semaine que c'était un match piège. On savait aussi que l'on n'avait pas la marge pour prendre n'importe quelle équipe de haut. Ce soir, on ne s'est pas respecté. Et encore le score est flatteur avec des décisions arbitrales en notre faveur. On s'en sort plutôt bien.

Les Fidjiens méritent leur victoire ?
Bien sûr. A défaut de nous féliciter nous, je suis allé les féliciter eux. Ils ont fait un grand match. Personnellement, je pensais avoir touché le fond après le Japon l'année dernière (23-23). Ce n'était pas le cas.

Comment expliquez-vous une telle contre-performance ?
Les premiers responsables, c'est nous. Maintenant, le match est passé. Le Smic en rugby, c'est l'agressivité. Eux l'ont eu. C'est pourtant un secteur où on pouvait leur faire mal, dans la dimension collective et l'organisation. Ils ont prouvé que c'étaient bien ça les ingrédients à mettre pour remporter ce genre de match.

A dix mois de la Coupe du monde, existe-t-il des choses positives ?
Non. Même après la seule victoire qui nous apporte un peu de confiance (contre l'Argentine samedi dernier) on s'était dit qu'il fallait confirmer derrière, et on ne le fait pas. L'histoire se répète. C'est que l'on doit manquer d'intelligence pour ne pas comprendre. Demain, ça va tomber (les critiques) et c'est normal. Maintenant, on est tous grands, tous des joueurs pros. J'espère qu'on se souviendra de cette honte. Celle-là, il va falloir l'assumer pour ceux qui seront là lors du Tournoi et il faudra se relever.»

Renaud Bourel au Stade de France

Original Link...


Tags: None
0 comments
Report        

Read On: