Recent News

DIRECT. "Gilets jaunes" à Toulouse : des journalistes de CNews et BFM portent plainte pour violences - Franceinfo

FranceinfoDIRECT. "Gilets jaunes" à Toulouse : des journalistes de CNews et BFM portent plainte pour violencesFranceinfoTrois journalistes de C-News et BFM-TV ont porté plainte samedi 24 novembre pour "violences aggravées" et "tentative d'agression en réunion" sur la place du Capitole à Toulouse où s'achevait une manifestation des "gilets jaunes". A Béziers deux ...Toulouse: une équipe de BFMTV victime d'une tentative de lynchageBFMTV.COMGilets jaunes. À Toulouse, des journalistes de C-News et BFM-TV portent plainte pour violencesOuest-France"Gilets jaunes" à Toulouse : des journalistes de C-News et BFMTV portent plainte pour violencesEurope1Sud Ouest -France Bleu -Zonebourse.com -actu.fr43 autres articles »
Ce qu'il faut savoir

Trois journalistes de C-News et BFM-TV ont porté plainte samedi 24 novembre pour "violences aggravées" et "tentative d'agression en réunion" sur la place du Capitole à Toulouse où s'achevait une manifestation des "gilets jaunes". A Béziers deux journalistes du quotidien Midi Libre ont eux déposé plainte pour dégradation de l'agence locale et des coups portés par des "gilets jaunes" sur l'un d'eux. A Paris, la manifestation sur les Champs-Elysées a donné lieu à des échauffourées et des interpellations. Suivez sur franceinfo les suites données à la mobilisation par les "gilets jaunes". 

"Un véritable lynchage""Je suivais la manifestation au Capitole et je me suis fait courser", a raconté à l'AFP le journaliste de BFM-TV Jean-Wilfrid Forquès, qui a porté plainte avec son collègue Maxime Sounillac pour "tentative d'agression en réunion".Sous l'injonction de deux gardes de sécurité qui l'accompagnent depuis une semaine, le journaliste a dû courir pour échapper à ses assaillants. "C'était un véritable lynchage, et la cible c'était BFMTV", a-t-il déclaré. Le journaliste de CNews Jean-Luc Thomas raconte avoir subi l'assaut d'un groupe de 50 à 100 manifestants qui criaient "journalistes collabos" alors qu'il se trouvait avec "5 ou 6 journalistes".

Des chiffres en baisse. 106 301 "gilets jaunes" ont été recensés samedi à 17 heures dans toute la France, dont 8 000 à Paris, contre 282 710 au total samedi dernier à la même heure, a dénombré le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, évoquant un "fort affaiblissement de la mobilisation". Il y a eu au total 130 personnes placées en garde à vue. A Paris, 69 personnes ont été interpellées, selon un bilan de la Préfecture de police dans la soirée.

Macron dit "sa honte". Le président de la République a exprimé sa "honte" face à ces incidents, dénonçant ceux qui ont "agressé" les forces de l'ordre et "violenté d'autres citoyens". Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a également imputé les violences à des "séditieux" de "l'ultradroite" qui répondraient "à l'appel de Marine Le Pen".

Original Link...


Tags: None
0 comments
Report        

Read On: