Recent News

Coupe Davis France Croatie: Herbert et Mahut ont vécu «un moment qu'ils n'oublieront jamais» - 20minutes.fr

20minutes.frCoupe Davis France Croatie: Herbert et Mahut ont vécu «un moment qu'ils n'oublieront jamais»20minutes.frTENNIS En s'imposant en quatre sets face aux Croates Pavic et Dodig (6-4, 6-4, 3-6, 7-6), la paire française a relancé les Bleus en finale de la Coupe Davis… Francois Launay. Publié le 24/11/18 à 20h35 — Mis à jour le 24/11/18 à 21h00. 3 commentaires ...Deux simples, quatre possibilités : Noah joue à cache-cache pour dimancheEurosport.frCoupe Davis : il faudrait un miracle…Le Parisien2 534 autres articles »
Pierre-Hughes Herbert et Nicolas Mahut ont vécu un match plein d'émotions — PHILIPPE HUGUEN / AFP
  • Porté un public exceptionnel, la paire bleue Pierre-Hugues Herbert-Nicolas Mahut est venue à bout de coriaces Croates.
  • Retour sur les étapes importantes de cette victoire très importante.

Une ambiance de folie, un quatrième set de dingos et au final une victoire qui relance tout. En s’imposant samedi face à la paire croate Pavic-Dodig (6-4, 6-4, 3-6, 7-6), Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert ont relancé l’équipe de France dans une finale de Coupe Davis jusque-là  bien mal embarquée.

Avec ce succès dans le double, les Bleus reviennent à 2-1 et, même en restant largement outsiders, se reprennent à rêver d’un incroyable retournement de situation dimanche. Retour sur un match qui permet d’éviter le fiasco et de tout relancer.

Vendredi soir, la France est menée 2-0. Mahut et Herbert remotivent les Bleus

« Je n’ai pas fait grand-chose vendredi soir, reconnaît Yannick Noah, le capitaine des Bleus. Ils étaient déjà très motivés. Il y a des moments où je suis plus sollicité mais là, non. Ils ont tous eu une bonne réaction. Ce sont eux qui portaient le truc quand on est arrivé à l’hôtel et toute l’équipe a suivi »

« C’était la première fois en Coupe Davis qu’on était mené 2-0 après le vendredi et qu’on devait rentrer sur un match où le destin était scellé si on perdait. On n’avait pas de droit à l’erreur, avoue Pierre-Hugues Herbert. Le double c’est un point crucial et notre rôle, c’est de le ramener. On avait peut-être un objectif un peu plus profond que de ramener le point : c’était de redonner le sourire aux mecs et de donner une chance aux mecs de simple d’aller faire l’exploit dimanche. On ne voulait pas que ça se termine samedi. C’est ça qui nous a motivés encore plus que notre simple objectif personnel. »

Samedi, 16 heures, les Bleus ratent 4 balles de double break dans le 3e set

« Ils ont extrêmement bien joué sur les deux premiers sets. Ils ont eu des balles de double break au 3e set mais ils ont baissé un peu d’intensité et les Croates se sont engouffrés dedans pour revenir », analyse Thierry Champion, directeur du haut niveau à la FFT.

« Si on mène 2 sets à 0 et 3-0 dans le troisième set avec un double break, je pense qu’on leur met un coup derrière la tête. Mais ils ont bien sauvé ce jeu-là et nous, on a eu un petit trou, constate Nicolas Mahut. Ils ont eu le mérite d’avoir su saisir l’occasion tour de suite et à ce moment-là, ils ont élevé leur niveau »

Samedi 17h50, les Bleus s’imposent au tie-break grâce à un public exceptionnel

« C’est un moment que je n’oublierai jamais dans ma carrière, dans ma vie. C’était exceptionnel, lâche Nicolas Mahut. La vraie difficulté c’est qu’on en profite mais on est tellement concentré qu’on ne se rend pas bien compte de ce qui se passe. Quand le public nous poussait, j’avais des frissons, je sentais les vibrations, c’était un moment assez fort. Il fallait qu’on se rapproche pour parler plus fort, pour s’entendre. On a même demandé à Yannick [Noah] de se rapprocher car on ne l’entendait pas »

« C’était un jour incroyable pour nous, peut-être le meilleur de toute notre carrière, jubile Pierre-Hugues Herbert. Le public était extraordinaire. On voulait leur donner ce qu’ils attendaient »

« Pierre-Hugues et Nico nous ont remis dans le bain grâce à leur façon de jouer, à leur énergie », se réjouit Yannick Noah.

Samedi 17h55, « Marseillaise » entonnée avec le public et communion avec leur famille

« Ça fait plus de 20 ans que je suis sur le circuit, mon fils de 7 ans ne me voit pas beaucoup et je sais que je lui manque. C’était important de partager ça avec lui. Il a senti que c’était un moment fort dans ma carrière, note Nicolas Mahut. C’était important de le partager avec lui, avec ma femme, ma famille mais aussi avec Pierre-Hugues. C’est le match qui m’a demandé le plus de préparation mentale et émotionnelle. C’était un match très particulier et on est vraiment très heureux de l’avoir gagné. »

 

Original Link...


Tags: None
0 comments
Report        

Read On: