Journal du Cameroun »

  • En Corée du Nord, un gigantesque complexe balnéaire en passe d’être achevé

    Posted 2019-01-17 08:50:02 by: admin

    Un gigantesque projet de développement balnéaire sur la côte est de Corée du Nord, où Kim Jong Un veut voir se côtoyer des hôtels, des cinémas et un parc aquatique, est sur le point d'être achevé, annonce jeudi un site américain de référence sur la foi d'images satellite. La Zone touristique de Wonsan-Kalma est coincée entre un aéroport récent et la côte orientale du pays reclus, dans une région où Pyongyang a tiré des missiles balistiques et mené des exercices d'artillerie. Le site est destiné à devenir la pièce maîtresse de l'industrie touristique naissante de la Corée du Nord. Celle-ci cherche à développer son économie malgré les sanctions internationales qui la punissent pour ses programmes nucléaire et balistique interdits. L'année dernière, le Nord a accueilli 100.000 touristes étrangers, essentiellement des Chinois, selon les estimations de professionnels du tourisme. Pyongyang ne publie pour sa part aucun chiffre. Les travaux dans la Zone touristique sont étroitement surveillés par le dirigeant nord-coréen et une grande cérémonie d'ouverture a été annoncée pour octobre, lorsque le pays fêtera le 74ème anniversaire de la création du Parti des travailleurs au pouvoir. Le site 38 North a publié des images satellite datant de décembre pour les plus récentes, montrant que l'extérieur de la plupart des bâtiments qui étaient auparavant en cours de construction "est près d'être achevé" et que "plusieurs bâtiments nouveaux ou redessinés en sont à des stades avancés". Les images montrent aussi un toboggan aquatique et un cinéma. Enfant, Kim Jong Un est réputé avoir passé ses étés dans la région. Il s'est rendu sur place au moins trois fois en 2018, reprochant parfois leurs manquements aux gestionnaires du projet et donnant des ordres précis pour le déroulement des travaux, selon la presse officielle nord-coréenne. M. Kim a "trouvé que la rue toute entière n'était pas parfaite du point de vue ...

    Comments: 0   View more...

  • SOS bébés: le modèle nordique en panne d’enfants

    Posted 2019-01-17 07:50:01 by: admin

    "La Norvège a besoin de plus d'enfants! Je ne crois pas avoir besoin de vous faire un dessin". Le sourire en coin, la Première ministre norvégienne a mis le doigt sur un grave problème: on fait de moins en moins de bébés en Europe du Nord. Longtemps îlot de fertilité sur un Vieux Continent qui n'a jamais autant mérité son appellation, la région nordique est à son tour frappée d'une chute de la natalité. Et elle menace son précieux modèle social, axé sur la solidarité entre générations. "Dans les décennies à venir, nous allons rencontrer des problèmes avec ce modèle", a averti Erna Solberg dans ses vœux aux Norvégiens. "Il y aura moins de jeunes pour supporter le fardeau de plus en plus lourd de l'État providence". Tant en Norvège qu'en Finlande ou en Islande, la fécondité est tombée à un plus bas historique en 2017 avec entre 1,49 et 1,71 enfant par femme. Quelques années plus tôt, leur taux frôlait le niveau requis (2,1) pour le renouvellement des générations. "Dans tous les pays nordiques, il a commencé à baisser dans les années ayant suivi la crise financière de 2008", note Trude Lappegård, sociologue à l'université d'Oslo. "Aujourd'hui, la crise financière est terminée mais il continue de baisser". De Copenhague au Cap Nord, de Helsinki à Reykjavík, les démographes relèvent deux constantes: les familles nombreuses sont moins... nombreuses, et les femmes attendent plus longtemps avant la première grossesse. Pas d'explication unique, mais les incertitudes économiques et l'envolée du prix du logement y sont probablement pour quelque chose. À terme, cela voudra dire moins d'actifs dans ces sociétés vieillissantes pour assurer le financement des généreuses prestations sociales. Notamment ces longs congés parentaux qui peuvent durer jusqu'à 480 jours par exemple en Suède. - Récompenser les mères? - Diagnostics et prescriptions diffèrent, selon les experts. En Norvège, un économiste inquiet des ...

    Comments: 0   View more...

  • Cameroun-Nécrologie : décès du général Benoit Asso’o Emane

    Posted 2019-01-17 07:37:30 by: admin

    L’officier supérieur s’en est allé cette nuit à l’hôpital de la CNPS, à Yaoundé, où il était interné depuis quelques semaines. La mort de l’ancien commandant du Quartier général (Yaoundé) avait d’abord été annoncée le 7 janvier dernier par la rumeur. Démentie dans la foulée par la famille qui avait déclaré que le général se portait bien, mais été cependant encore interné à l’hôpital de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS). Des proches de général s’inquiétaient néanmoins de son état de santé qui ne s’améliorait pas. Ce sont des sources au sein du ministère de la Défense qui confirment le décès dans la nuit 16 au 17 janvier, du général de division en seconde section Benoit Asso’o Emane. Il était âgé de 82 ans. Né le 21 juin 1937 à Essong dans la région du Sud, Benoit Asso’o Emane le 6 novembre 1959 dans l’armée française. Il intègre ensuite l’Ecole militaire interarmées (EMIA) d’où il sort en 1961 sous-lieutenant. En 1963, il est admis à l’Ecole d’Application de l’armée blindée à Saumur en France. Quelques années plus tard, il suit un stage à l’Ecole de guerre en Belgique. Il devient lieutenant-colonel en décembre 1978. Nommé Commandant du Quartier général de Yaoundé - le régiment de l’armée de terre chargé de la protection de la capitale - en 1983, il est ensuite promu au grade de colonel en juin 1984, comme récompense pour sa participation décisive dans l’échec du coup d’Etat d’avril 1984. Le 13 avril 1989, Benoit Asso’o Emane est promu au grade de général de brigade et le 17 juillet 1992, il est relevé de ses fonctions de commandant du Quartier général. Nommé par la suite commandant de la huitième région militaire à Bertoua le 26 février 1993. L’officier général devient, le 06 septembre 1998, commandant de la cinquième région militaire à Ngaoundere, région de l’Adamaoua. Le 25 septembre 2001, il est promu au grade de ...

    Comments: 0   View more...

  • Au Soudan, les manifestations continuent face à Béchir déterminé à rester

    Posted 2019-01-17 06:50:02 by: admin

    Déclenchées il y a un mois, les manifestations contre la hausse du prix du pain au Soudan se sont transformées en rassemblements quotidiens appelant Omar el-Béchir à partir, une demande catégoriquement rejetée par un président au pouvoir depuis trois décennies. Vingt-quatre personnes sont mortes depuis le début du mouvement le 19 décembre, d'après un bilan officiel. Les ONG Human Rights Watch et Amnesty International évoquent elles au moins 40 morts, parmi lesquels des enfants et du personnel médical. Les organisateurs -des docteurs, ingénieurs, professeurs- ont appelé leur concitoyens à une "semaine de soulèvement" et à marcher de nouveau jeudi vers le palais présidentiel à Khartoum. Pour les analystes, ce mouvement, parti du mécontentement face au triplement du prix du pain, représente le plus sérieux défi pour M. Béchir depuis son arrivée au pouvoir en 1989 à la faveur d'un coup d'Etat soutenu par les islamistes. "Je manifeste et je continuerais à manifester jusqu'à ce que ce régime tombe", promet Adel Ibrahim, 28 ans, qui arpente les rues de Khartoum avec d'autres manifestants. "Nous protestons pour sauver notre avenir et le futur de notre pays". Après avoir commencé à Atbara (250 km au nord de Khartoum), les manifestations se sont rapidement propagées jusqu'à atteindre la capitale, mais aussi le Darfour (ouest). Les manifestants, qui utilisent les réseaux sociaux pour s'organiser, scandent "liberté, justice et paix" et certains crient "le peuple veut la chute du régime", le slogan du Printemps arabe de 2011. Sifflant, tapant dans leurs mains, des foules de Soudanais et Soudanaises ont dû parfois braver le gaz lacrymogène pour faire entendre leurs revendications. "Il y a un élan en ce moment, et les gens manifestent tous les jours", souligne le chroniqueur Faisal Mohamed Salih. "Même les autorités n'en reviennent pas". - "Nous devons nous battre" - Au-delà de la seule baisse des subventions du pain, le Soudan ...

    Comments: 0   View more...

  • Trump révèle jeudi sa nouvelle stratégie de défense antimissile

    Posted 2019-01-17 04:50:01 by: admin

    Donald Trump s'apprête à révéler la nouvelle stratégie de défense antimissile des Etats-Unis, destinée à répondre aux menaces que représentent les nouveaux armements de la Russie et de la Chine, mais aussi ceux de l'Iran ou la Corée du Nord. Le président américain est attendu jeudi au Pentagone où il présentera cette analyse commandée en 2017 et attendue depuis plusieurs mois, selon des responsables américains. Selon des extraits de ce document de plus de 80 pages distribués à la presse, le Pentagone détaille les nouveaux projets qu'il entend développer pour protéger les Etats-Unis notamment des nouveaux missiles hypersoniques développés par la Chine et la Russie. Ces missiles, pouvant voler à plus de 5.000 km/h, donc quatre fois la vitesse du son, et manoeuvrables, sont actuellement quasiment impossibles à intercepter une fois lancés. Pour s'en défendre, les Etats-Unis veulent pouvoir suivre de plus près leurs mouvements grâce à des capteurs spéciaux, en modernisant des équipements déjà déployés dans l'espace, indique le document. Le Pentagone va en outre lancer une étude sur la conception d'un nouveau système d'interception dans l'espace, avec un drone d'un nouveau type qui serait équipé de missiles et resterait en orbite en permanence pour détruire un missile hypersonique hostile à son apogée dans l'espace. La nouvelle stratégie de défense vise aussi les missiles balistiques développés par les deux pays que les Etats-Unis considèrent comme leurs pires ennemis: l'Iran et la Corée du Nord. - Equiper les F-35 - Pour se défendre contre leurs missiles, moins sophistiqués que ceux de la Russie et la Chine mais qui menacent directement les alliés des Etats-Unis, notamment l'Europe et le Japon, le Pentagone suit une autre piste de recherche: leur destruction dès leur lancement. Les systèmes antimissiles actuels sont tous focalisés sur la destruction des missiles en vol. En les visant lorsqu'ils sont encore en ...

    Comments: 0   View more...

  • La caravane de migrants du Honduras reprend sa marche au Guatemala

    Posted 2019-01-17 00:50:02 by: admin

    Après avoir franchi la frontière du Guatemala, la caravane de migrants honduriens a repris mercredi sa longue marche vers les États-Unis sous une pluie tenace, ont constaté les journalistes de l'AFP. La colonne d'environ un millier de personnes, dont des enfants, était partie lundi et mardi de la deuxième ville du Honduras, San Pedro Sula (nord-ouest). Elle s'est dispersée après avoir franchi cette première frontière, et des petits groupes cheminaient ainsi mercredi avec pour premier objectif la capitale, Guatemala, à 225 km. Le groupe de centaines de personnes a facilement débordé mardi soir les cordons de police postés à la frontière, censés barrer le passage. Quelque 300 migrants n'ont cependant pas pu quitter le territoire du Honduras, les autorités guatémaltèques refusant de laisser passer des mineurs malgré le mécontentement que cela a suscité. Nombreux sont ceux qui criaient pour réclamer le départ du président hondurien Juan Orlando Hernandez. La colonne s'était constituée en réponse à un message sur les réseaux sociaux annonçant une "caravane du 15 janvier". Un groupe d'environ 200 Salvadoriens a également pris la route des États-Unis mercredi pour fuir la misère et la violence. Leur intention est de traverser le Guatemala et le Mexique, puis, s'ils n'arrivent pas à franchir la frontière américaine, demander l'asile au Mexique. Depuis le départ du Honduras de la première caravane le 13 octobre, le président Donald Trump n'a eu de cesse de réaffirmer sa décision de n'accepter sur le sol américain aucun immigré sans visa. Ce dernier exode a été l'occasion pour le président américain de réclamer avec plus de force encore la construction d'un mur à la frontière avec le Mexique. Le refus du financement de cet ouvrage par les démocrates a provoqué le plus long "shutdown" (fermeture d'administrations fédérales) de l'histoire, toujours en cours. - "Tout pour le tout" - "Je suis parti pour la famille, mais ...

    Comments: 0   View more...

  • La libération de Gbagbo suspendue après un nouvel appel du procureur de la CPI

    Posted 2019-01-17 00:18:07 by: admin

    La Cour pénale internationale (CPI) a suspendu, mercredi soir, la remise en liberté de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et de son ex-ministre Charles Blé Goudé, après un nouvel appel formulé par le procureur de cette juridiction internationale.Les deux accusés qui avaient été acquittés la veille par les juges de la CPI devront rester en prison pour l'instant. Les juges de la Cour pénale internationale CPI ont rejeté, un peu plutôt, l'appel introduit par le procureur demandant la poursuite de la détention de l'ex-président ivoirien et l'ancien leader des Jeunes Patriotes. Toutefois, la Cour a demandé « au greffe de la CPI de garantir le retour » de Gbagbo et de Blé Goudé « au siège de la Cour quand celui-ci sera nécessaire ». Détenus après la crise postélectorale de 2010-2011 qui a fait plus de 3000 morts, ils étaient accusés notamment de quatre chefs d'inculpation, dont crimes contre l'humanité. Cet article La libération de Gbagbo suspendue après un nouvel appel du procureur de la CPI est apparu en premier sur Journal du ...

    Comments: 0   View more...

  • Le Mali obtient 22 milliards FCFA auprès des investisseurs

    Posted 2019-01-17 00:18:05 by: admin

    La Direction nationale du trésor et de la comptabilité publique du Mali a obtenu ce mercredi auprès des investisseurs opérant sur le marché financier de l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) un montant de 22 milliards de FCFA (environ 37,400 millions de dollars) à l'issue de son émission de bons assimilables du trésor (BAT) à 12 mois, a appris APA auprès de l'agence UMOA-Titres basée à Dakar.Le montant mis en adjudication était de 20 milliards FCFA (1 FCFA équivaut à 0,0017 dollar). Mais, l'agence UMOA-titre a répertorié à l'issue de l'émission 39,584 milliards FCFA de soumissions globales. Ce qui donne un taux de couverture du montant mis en adjudication par les soumissions de 197,92%. Sur le montant des soumissions, le trésor public malien en a retenu 22 milliards FCFA et rejetant 17,584 milliards de FCFA, soit un taux d'absorption de 55,58%. Le taux moyen pondéré se situe à 5,96% et le taux d'intérêt marginal 6,24%. Seuls trois pays (Burkina, Mali et Sénégal) sur les huit que compte la zone UEMOA ont pris part à l'émission. Le Sénégal se retrouve avec le plus gros montant de soumissions retenues (12,001 milliards), suivi respectivement du Burkina (6 milliards) et du Mali (3,999 milliards). L'émetteur s'est engagé à rembourser les titres émis le premier jour ouvrable suivant la date d'échéance fixée au 15 janvier 2020. Quant au paiement des intérêts, il se fera d'avance et précompté sur la valeur nominale des bons fixée à un million de FCFA. Cet article Le Mali obtient 22 milliards FCFA auprès des investisseurs est apparu en premier sur Journal du ...

    Comments: 0   View more...

  • Maroc: 52 jeunes mauritaniens portés disparus après le naufrage de leur embarcation

    Posted 2019-01-17 00:18:04 by: admin

    52 jeunes mauritaniens qui se trouvaient dans une embarcation sont portés disparus entre les côtes marocaines et espagnoles sans davantage de précisions a appris APA.La totalité des jeunes disparus dans ce naufrage, sont originaires des villages de Hassi Chaggar, Sollou, Selifely, Tafara, Dafort, Tachott, et Diaguili. La marine espagnole est à pied d'œuvre pour tenter de retrouver d'éventuels survivants annoncent des sources de Sahara Média.  Les proches des victimes aussitôt informées ont immédiatement décidé de faire le deuil.  Des sources sécuritaires mauritaniennes contactées par Sahara Média disent ne pas être encore au courant d'un tel incident. Mais l'information s'est vite propagée sur les réseaux sociaux ou des blogueurs mauritaniens commencent à diffuser la liste des victimes sur leurs pages Facebook.      Cet article Maroc: 52 jeunes mauritaniens portés disparus après le naufrage de leur embarcation est apparu en premier sur Journal du ...

    Comments: 0   View more...

  • Massacres de Yumbi en RDC: des centaines de morts

    Posted 2019-01-16 23:50:01 by: admin

    C'est un massacre sans image, isolé dans l'espace et très limité dans le temps: les Nations unies ont avancé mercredi que près de 900 personnes avaient péri dans les violences communautaires qui ont embrasé pendant deux jours mi-décembre plusieurs villages de l'ouest de la République démocratique du Congo (RDC). Au moins 890 personnes ont été tuées entre le 16 et le 18 décembre dans quatre villages du territoire de Yumbi, dans la province de Mai-Ndombe, à plus de 300 km au nord de Kinshasa, rapporte dans un communiqué le Haut-commissariat de l'ONU aux droits de l'homme. Ce bilan provient de ce qui "semble avoir été des affrontements entre les communautés Banunu et Batendé", d'après le Haut-commissariat, qui cite des "allégations de sources crédibles" à l'appui de son bilan. "Non je ne peux pas confirmer cela", a réagi le porte-parole du gouvernement congolais Lambert Mende, interrogé sur ce bilan humain par l'AFP. "Nous avions une centaine de morts selon les dernières estimations qui ont été présentées au gouvernement", a-t-il ajouté. Ce bilan avait conduit l'exécutif à demander à la commission électorale le report dans cette région des élections prévues le 30 décembre, a-t-il rappelé. L'Association congolaise pour l'accès à la justice (ACAJ) avance pour sa part le chiffre de 500 morts d'après ses premiers éléments de terrain. Les violences communautaires ont éclaté dimanche 16 et lundi 17 décembre dans la province du Mai-Ndombe, au bord du fleuve Congo. Ces violences ne sont pas liées aux élections en RDC mais à une vieille rivalité entre les communautés Banunu et Batendé. C'est l'enterrement d'un chef coutumier Banunu qui a mis le feu aux poudres, d'après tous les témoignages. "Notre chef coutumier (Banunu) est décédé ici à Kinshasa. Nous avons rapatrié le corps pour qu'on l'enterre là où il est chef coutumier", avait alors expliqué à l'AFP dans la capitale Francis Mbengama, député et ...

    Comments: 0   View more...